Numéro 58

Melville pour la vie

Herman Melville, Moby Dick Philippe Jaworski En attendant Nadeau

Entreprendre une lecture comme on prend la mer, voilà l’expérience à laquelle Moby Dick nous invite. Le livre-destin de Melville ressemble à la vie ; il l’englobe, même à la troisième ou quatrième lecture.
Lire la suite…
par Yannick Haenel

Entretien avec Armistead Maupin

Armistead Maupin Entretien En attendant Nadeau

Armistead Maupin publie ses mémoires en même temps que son éditeur fait paraître le troisième volume de ses célèbres Chroniques de San Francisco. Nous l’avons rencontré à Paris.
Lire la suite…
propos recueillis par Steven Sampson

Le ghetto universel

Michael Gold, Juifs sans argent En attendant Nadeau

« Cliff Dwellers », de George Bellows (1913)

Juifs sans argent présente un tableau réaliste-socialiste du Lower East Side, quartier miséreux de New York, au tournant du XXe siècle. Les éditions Nada font paraître une nouvelle traduction de ce texte étonnant, unique livre du journaliste juif et communiste Michael Gold.
Lire la suite…
par Sonia Combe

L’art contemporain contre la beauté

Annie Le Brun, Ce qui n’a pas de prix En attendant Nadeau

« Le Requin », de Damien Hirst

Dans son nouveau livre, Annie Le Brun pose, en l’appliquant au champ de l’art contemporain, une question majeure : beauté et laideur constituent-elles un enjeu politique ?
Lire la suite…
par Alain Joubert

Un nouvel outil en ligne pour
la philosophie

L’Encyclopédie Philosophique met en ligne des articles sur la philosophie, ses courants, ses figures. Une œuvre qui débute, et déjà passionnante.
Lire la suite…
par Louis Allix

De la tête
ou du pied

Pour nous préparer à la Coupe du Monde de football qui démarre ces jours-ci en Russie, la Petite philosophie du ballon de Bernard Chambaz vient à point.
Lire la suite…
par Jean-Louis Tissier

Prague
contre l’esprit

de sérieux

Deux auteurs à redécouvrir : le poète Karel Čapek et le père du Brave soldat Švejk, Jaroslav Hašek, retraduit de façon remarquable.
Lire la suite…
par Linda Lê

L’invention d’une œuvre

Simone de Beauvoir, Mémoires

Simone de Beauvoir

La bonne idée de cette Pléiade attendue est de l’avoir constituée non en « œuvres complètes » mais en « Mémoires », inscrivant une partie des livres de Simone de Beauvoir dans la grande tradition des mémoires historiques et lui donnant ainsi toute sa place dans l’histoire du XXe siècle. L’édition invente ainsi une œuvre qui n’existait pas en tant que telle.
Lire la suite…
par Tiphaine Samoyault

;