Numéro 140

Le problème du témoin

Récits de camps L'espèce humaine Kazimierz Sakowicz En attendant Nadeau

David Rousset montrant des corps à des soldats américains dans le camp de concentration de Woebbelin © United States Holocaust Memorial Museum. Provenance: Fred Frater

Jean-Yves Potel rend compte du journal de Kazimierz Sakowicz, témoin des massacres de Ponary pendant la Seconde Guerre mondiale. La Pléiade rassemble sous le titre L’espèce humaine plusieurs textes définis comme des « récits de camps » nazis, mais qui n’en sont pas forcément : Philippe Mesnard expose les faiblesses de ce volume.
par Jean-Yves Potel et Philippe Mesnard

Entretien avec Yaël Neeman

Yaël Neeman, Elle était une fois Entretien En attendant Nadeau

Yaël Neeman (octobre 2021) © Jean-Luc Bertini

Yaël Neeman n’a rencontré Pazith Fein qu’une seule fois. Mais elle a été marquée, comme tous ceux qui l’ont croisée, par cette femme qui ne cessait d’effacer les traces de son existence. La romancière israélienne raconte à EaN comment elle a mené l’enquête pour « reconstruire » cette femme talentueuse et brisée, pour laquelle « tous les choix étaient douloureux ».
Lire la suite…
propos recueillis par Natalie Levisalles

Écrire les vies ouvrières

Éliane Le Port, Écrire sa vie, devenir auteur. Le témoignage ouvrier depuis 1945 En attendant Nadeau

« Dans une usine d’automobiles », Le Nouvel Observateur (1982) © CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris

Ils sont entrés par effraction dans le champ littéraire : Éliane Le Port analyse dans Écrire sa vie, devenir auteur la figure de l’écrivain-ouvrier en s’appuyant sur les vies et les œuvres de 150 auteurs, de 1945 à nos jours, du temps des usines à celui de la désindustrialisation. Une contribution majeure à l’histoire sociale comme à l’histoire littéraire.
Lire la suite…
par Rose-Marie Lagrave

Le centenaire d’Andrea Zanzotto

Andrea Zanzotto, Haïkus pour une saison En attendant Nadeau

Andrea Zanzotto © D.R.

Philippe Di Meo traduit les ultimes poèmes d’Andrea Zanzotto, Haïkus pour une saison, où se lit un monde gouverné par la concision. L’occasion de découvrir le poète vénitien, qui aurait eu cent ans aujourd’hui.
Lire la suite…
par Linda Lê

La liste de Kasztner

L’âme au diable, de Yoram Leker : la liste de Kasztner

Rezsö Kasztner enregistrant une émission en hongrois sur la radio Kol Israel © D.R.

Pour certains, Rezsö Kasztner est celui qui a vendu son âme au diable en négociant avec les nazis le sauvetage de 1 684 Juifs hongrois. Pour d’autres, c’est un sauveur, injustement livré à la vindicte populaire par le pouvoir israélien, et dont l’assassinat, en 1957, a tout à voir avec la raison d’État. À l’occasion de la parution de L’âme au diable, écrit par Yoram Leker, qui descend d’une famille de rescapés, Sonia Combe restitue la trajectoire de ce personnage controversé.
Lire la suite…
par Sonia Combe

Mondes médiévaux, mondes nouveaux

Nouvelle histoire du Moyen Âge, dirigée par Florian Mazel

Allégorie des vices et émotions du jeu par François Demoulins de Rochefort, Dialogue sur le jeu (1505). Paris, BNF, Français 1863, fol. 2 © BNF

Quarante-deux historiens réunis par Florian Mazel proposent une Nouvelle histoire du Moyen Âge autour de deux principes : sortir d’une vision européocentrée, intégrer toutes les disciplines historiques. Ce livre qui offre à notre regard une multitude de mondes médiévaux fera date.
Lire la suite…
par Solène Minier

Moi, esclave en fuite

Esclave à Cuba, de Miguel Barnet : Esteban Montejo, esclave en fuite

Groupe d’esclaves dans une plantation à Cuba (date inconnue) © D.R.

Gallimard réédite l’un des rares témoignages d’esclave hispanophone avec Biografía de un cimarrón, récit de vie de l’ancien esclave et marron Esteban Montejo (1860-1973), recueilli et retranscrit par l’ethnologue Miguel Barnet au début des années 1960 à Cuba. Une source inestimable sur l’esclavage, l’abolition et la guerre d’Indépendance, la vie quotidienne à la fin du XIXe siècle, les religions afro-cubaines…
Lire la suite…
par David Castañer

Un bidonville français

La cité de mon père, de Mehdi Charef : un bidonville français

Mehdi Charef © Maya Mihindou

Le bidonville de Nanterre a abrité jusqu’à 14 000 personnes, immigrés maghrébins venus reconstruire la France, rejoints par leurs épouses et les enfants. Parmi lesquels Mehdi Charef, arrivé en France à dix ans, et qui boucle aujourd’hui avec La cité de mon père une trilogie autobiographique à la prose sobre, à la beauté sereine.
Lire la suite…
par Santiago Artozqui

;