Marie Étienne

La poésie comme arme de guerre

Il y a les poètes qui pleurent sur la mort de la poésie, et ceux qui combattent avec énergie pour la faire mieux connaître et aimer. Jean-Pierre Siméon est de ces derniers.

Résister à tout

Comment relater un fait historique majeur quand on l’a vécu de l’intérieur et qu’on est écrivain ? L’intérêt de la réponse que fournit Jean-Christophe Bailly à cette question tient à son refus d’exhaustivité, de posture héroïque et de maitrise théorique

Portrait de Gustave Roud

Bruno Pellegrino retrace le parcours de Gustave Roud et dresse, à égalité, le portrait de sa sœur, Madeleine, que le poète suisse a photographié toute sa vie.

Sally l’insoumise

Sally Mara est une curieuse, elle voudrait bien savoir comment s’y prendre avec un homme, ce qu’elle peut en attendre. Les partenaires ne manquent pas.

Le poète encerclé

Les poèmes en prose qui composent L’homme qui penche ont été écrits lors d’un séjour volontaire de Thierry Metz dans un centre de désintoxication.

Une épopée du quotidien

En conteur, Emmanuel Moses fait le choix d’une poésie narrative, riche de détails, de notations empruntées au réel, qui devient une épopée du quotidien.

Le manque et l’excès

Maurice Olender écrit sur son enfance, celle d’un petit garçon juif né après la Deuxième Guerre mondiale et sur son apprentissage tardif des livres et de la lecture.