Numéro 158

Un journalisme de l’attention

Les otages Tervonen

L’école des otages à Saint-Louis, gravure de Riou (1889) © CC0/New York Public Library

Les otages qu’évoque la journaliste Taina Tervonen dans cette enquête passionnante, ce sont à la fois les objets pillés au Mali sous les ordres du général Archinard et les fils de chefs africains « acculturés » après la défaite. Cette Contre-histoire d’un butin colonial s’affirme comme l’un des livres les plus éclairants sur l’inconscient colonial français.
Lire la suite…
par Paul Bernard-Nouraud

Archives de la société esclavagiste

Cul-de-sac Paul Cheney

© Fayard

En s’appuyant sur la correspondance transatlantique entre des propriétaires de l’île de Saint-Domingue et la famille de leurs intendants au XVIIIe siècle, l’historien américain Paul Cheney reconstitue le monde de la plantation, ses débats, ses valeurs. Il montre aussi l’ambiguïté et l’horreur de la société coloniale et esclavagiste : la parution en français de Cul de Sac est un événement.
Lire la suite…
par Pierre Tenne

Formation : révolutionnaire. Vocation : cinéaste

Sergio Cabrera Juan Gabriel Vásquez

Couverture de « Volver la vista atrás », de Juan Gabriel Vásquez © Éditions Alfaguara

Juan Gabriel Vásquez retrace la vie du cinéaste colombien Sergio Cabrera, sa formation politique, militaire mais aussi artistique, en l’inscrivant plus largement dans la trajectoire de sa famille : ses grands-parents, républicains espagnols exilés en République dominicaine puis au Venezuela, et en Colombie ; et son père, militant maoïste qui entraîna sa famille dans la Chine de la Révolution culturelle.
Lire la suite…
par Florence Olivier 

La contre-épopée du colonialisme

Mathieu Belezi Attaquer la terre et le soleil

© Le Tripode

Attaquer la terre et le soleil met en scène les sans-grades de la colonisation de l’Algérie : une femme amenée à « jouer les colons pour les beaux yeux de la République française », un soldat français sans nom entraîné dans le bain de sang de la conquête. Le roman flamboyant de Mathieu Belezi met en lumière les mécanismes d’instrumentalisation des anonymes, leur assujettissement à une idéologie.
Lire la suite…
par Sébastien Omont

Faire tourner sa vie

Vivance, de David Lopez : faire tourner sa vie

À Saint-Nazaire (novembre 2010) © Jean-Luc Bertini

Cinq ans après Fief, son remarquable premier roman, David Lopez raconte la fuite d’un homme qui vagabonde à vélo en réfléchissant à sa vie et au monde qui l’entoure. On retrouve dans Vivance une manière singulière de faire exister des personnages et d’inventer une langue, dans une veine encore plus radicale.
Lire la suite…
par Hugo Pradelle

Lire !

Pouvoirs de la lecture, de Peter Szendy : lire !

À New York © Jean-Luc Bertini

Avec Pouvoirs de la lecture. De Platon au livre électronique, le philosophe Peter Szendy propose une analyse novatrice de l’acte de lire en s’appuyant sur un ensemble très éclectique d’écrivains et de penseurs.
Lire la suite…
par Pierre Senges

;