Sciences

Paracelse, l’infréquentable

Les dits et maximes de vie de Paracelse raviront aussi bien ceux qui connaissent déjà ce « médecin maudit » que ceux qui découvriront l’un des auteurs les plus singuliers de la Renaissance.

Raison, religion

L'impossible dialogue du sociologue des sciences Yves Gingras fait l’histoire des relations conflictuelles entre sciences et religion, et montre comment a émergé la thèse de la compatibilité entre elles.

La langue n’est pas fasciste

Dans Le pouvoir des mots, dont vient de paraître une version augmentée, Josiane Boutet, pionnière de la sociolinguistique en France, défend « une conception actionnelle du langage envisagé centralement comme une pratique sociale ».

À quoi sert l’enfance ?

« Aimez l’enfance, favorisez ses jeux, ses plaisirs, son aimable instinct » : c’est de cette aimable recommandation de Rousseau que semble s’être inspiré tout au long de sa vie Edouard Claparède (1873-1940), le fondateur de l’Institut Jean-Jacques Rousseau de Genève et un des promoteurs d’une psychologie indépendante des spéculations de la philosophie.

Sciences et savoirs globalisés

Comment écrire aujourd’hui l’histoire des sciences ? À partir des conditions de possibilité matérielles, sociales, géographiques, institutionnelles qui permettent le développement des savoirs pluriels. C’est le pari de cette Histoire des sciences et des savoirs dirigée par Dominique Pestre, qui redessine le domaine.

La plus belle des théories

« La théorie du champ gravitationnel qui s'appuie sur la théorie de la relativité est appelée théorie de la relativité générale. Elle a été conçue par A. Einstein (qui lui donna sa forme définitive en 1915) et c'est sûrement la plus belle des théories physiques. ». Ainsi s’exprimait Lev Davidovitch Landau dans le deuxième tome de son monumental Cours de physique théorique en dix volumes.