Philosophie

Les âmes qui ne meurent pas

Proche de Nietzsche, Erwin Rohde n’a pas connu sa fortune. On peut enfin lire Psyché, l’un de ses chefs-d’œuvre qui nous fait comprendre ce que pensaient les Grecs quand il était question de l’âme.

Le chant du monde

L’attention que porte à la musique Félicité-Robert de Lamennais, prêtre et penseur de la première moitié du XIXe siècle, mérite qu’on s’y arrête.

Le corps juif

Le petit monde de Jean Baumgarten traite de la conception juive du corps humain. En filigrane, il met en question rien moins que la notion de tradition juive.

En Sorbonne

Ferdinand Alquié fut pendant plus de trente ans professeur à la Sorbonne et y incarna la philosophie. La réédition de ses cours sur les grands rationalistes rappelle ce magistère limpide.

Retour de la gnose et fin de la religion

Pour Marc Lebiez, le « culte du nouveau » s’enracinerait dans une lointaine tradition religieuse. Inversement, Marcel Gauchet décrit l’émergence d’un « monde moderne » sans « hétéronomie », c’est-à-dire sans « religion » ni tradition.

Marx avant Marx

Stathis Kouvelakis raconte son itinéraire intellectuel et politique, sa formation marxiste en Grèce, son rapport (critique) à Louis Althusser et à Nicos Poulantzas, et son amitié pour Georges Labica.

Un repentir de Giorgio Agamben

Après avoir abordé quantité de sujets « graves », Giorgio Agamben s’attaque à un sujet « joyeux et teinté d’un air de plaisanterie » : Polichinelle. Un divertissement sérieux, entre art et histoire.