Philosophie

En Sorbonne

Ferdinand Alquié fut pendant plus de trente ans professeur à la Sorbonne et y incarna la philosophie. La réédition de ses cours sur les grands rationalistes rappelle ce magistère limpide.

Retour de la gnose et fin de la religion

Pour Marc Lebiez, le « culte du nouveau » s’enracinerait dans une lointaine tradition religieuse. Inversement, Marcel Gauchet décrit l’émergence d’un « monde moderne » sans « hétéronomie », c’est-à-dire sans « religion » ni tradition.

Marx avant Marx

Stathis Kouvelakis raconte son itinéraire intellectuel et politique, sa formation marxiste en Grèce, son rapport (critique) à Louis Althusser et à Nicos Poulantzas, et son amitié pour Georges Labica.

Un repentir de Giorgio Agamben

Après avoir abordé quantité de sujets « graves », Giorgio Agamben s’attaque à un sujet « joyeux et teinté d’un air de plaisanterie » : Polichinelle. Un divertissement sérieux, entre art et histoire.

Comment juger un Eichmann ?

Le cas Eichmann amène à s’interroger sur cette perversion de l’esprit qui fait que l’on va présenter comme le bien ce que toute société humaine normale tient pour le mal : tuer massivement. Voilà ce que, lisant Arendt, Leibovici et Roviello appellent le « pervertissement totalitaire ».

L’espérance déçue ?

Dans ces entretiens avec José Marchand de 1974, Ernst Bloch retrace son itinéraire intellectuel avec lucidité, franchise et humour et offre ainsi une excellente introduction à une pensée totalisante qui a marqué la gauche allemande, avec ses espoirs et ses déceptions.

Philosophie première

L’élaboration de ce monument sur les présocratiques a sans doute exigé des années de travail à André Laks et Glenn W. Most, mais une chose est certaine : il est là pour des décennies.