Littérature étrangère

Une odyssée gréco-américaine

Le retour de la fugitive, de Susan Glaspell (1876-1948), fut un énorme succès lors de sa publication en 1929, avant de tomber dans l'oubli aux États-Unis. Il paraît pour la première fois en français. C'est un chef-d'œuvre.

Vers le vide

En perdant son fils Fabius, le narrateur d’Adieu sans fin de Wolfgang Hermann sent se rompre en lui la chaîne temporelle qui relie entre elles les générations.

Persistance de la mélancolie au Japon

Tout l’art japonais, en littérature, mais aussi au théâtre, en peinture, au cinéma, est né de cette phase magnifique de civilisation, à Kyôtô à la fin du premier millénaire, dans l’étroit et étouffant creuset de la vie de cour.

Terre d’Irak, tombe natale

L’Irak, à l’histoire terrifiante, est l’un de ces lieux d’où émane aujourd’hui une littérature splendide, dont chaque œuvre est comme un défi à la mort toujours présente. En attendant Nadeau recense six livres importants parus récemment.

Le « fils impie du réalisme »

Après de nombreux autres livres de cet auteur, les éditions Philippe Picquier publient simultanément un essai et un roman de l’écrivain chinois Yan Lianke : À la découverte du roman et Un chant céleste.

Crépuscule irlandais

La décadence de l’ascendancy anglo-irlandaise mise en scène dans une comédie caustique. Dans La Revenante de Molly Keane, la fiction se fait théâtre.