Littérature étrangère

Converser sans désir

Merci pour l'invitation, de Lorrie Moore, l'une des nouvellistes les plus admirées outre-Atlantique, illustre bien les qualités et les limites d'un art prisé aux États-Unis.

Un grand roman sur les identités mouvantes

Hammam Balkania raconte la vie de Mehmed Pacha Sokollu. Vladislav Bajac, éditeur et écrivain iconoclaste, contrevient pourtant au roman historique grâce à une construction double très habile mettant en lumière la dispersion de la langue et de l’histoire ainsi que l’éclatement de sa propre identité.

L’amour des poètes

Le roman épistolaire d’Helen Hanff, 84, Charing Cross Road est un livre virtuose célébrant les relations qui se tissent entre lecteurs.

Naples, une ville-monde

Depuis La peau de Malaparte jusqu’à Saviano en passant, dans un tout autre genre, par Elena Ferrante, Naples suscite un rapport d’amour et de haine. Nostalgia, d'Ermanno Rea, en est une nouvelle illustration.

Avec les Brigades rouges

Nadia Terranova, trop jeune pour les comprendre sur le moment, se plonge dans les « années de plomb » qui ensanglantèrent l’Italie à la fin des années soixante-dix. Elle en tire un livre générationnel charmant, entre roman sentimental et récit exemplaire.