Musique

Les enjeux d’un prix Nobel

Cette année, les réactions au choix du prix Nobel de littérature, décerné à Bob Dylan, ont été nombreuses, en France particulièrement, avec des avis contrastés. L’idée n’est pas de revenir sur la réception de cette récompense, mais d’en saisir – si tant est que ce soit possible – la portée et la signification.

La fabrique du rock

De son enfance modeste et catholique dans un New Jersey industriel à ses engagements politiques à gauche, les mémoires de Bruce Springsteen révèle un chanteur soucieux des autres, sa conception de ses textes et une nature profondément austère.

Le punk avant la lettre

M Train, de Patti Smith, et Patti Smith, la poétique du rock : New York 1967-1975, de Christine Spianti, construisent deux images totalement distinctes de l’univers de la poétesse punk américaine, à travers deux approches de l’exercice biographique.

Le kitsch et l’authenticité de la country

Johnny Cash (1932-2003), chanteur, compositeur, guitariste, est à la fois un bel exemple d’artiste « country » traditionnel et un innovateur. Au-delà de I Walk the Line, une de ses chansons les plus célèbres, il a entretenu pendant des décennies un rapport particulier avec les fans du genre comme avec ceux d’autres types de musique.

Le testament d’un agnostique

Professeur de philosophie, critique de musique et de théâtre, ancien membre du Parlement britannique, homme de radio et vulgarisateur philosophique, Bryan Magee (né en 1930) résume ici ses vues sur les « questions ultimes ».

Le revenant qui n’en était pas un

Dans La Civilisation de l’opéra, Timothée Picard analyse l’ « imaginaire de l’opéra » (les miroirs, les divas, les caprices, etc.) et s’interroge sur les relations entre l’opéra, art jusqu’ici réservé à une certaine élite sociale et culturelle, et la culture de masse qui s’impose partout en recyclant à son profit les références mythiques qu’elle lui emprunte.

Que leurs noms soient à jamais honorés !

Ce livre, dû à Hélios Azoulay et Pierre-Emmanuel Dauzat, s'accompagne d'un disque présentant quelques œuvres musicales nées dans les camps de la mort. Leurs compositeurs sont, pour la plupart, morts en 1944 ou 1945. Certains avaient une vingtaine d’années.