Marie Étienne

Portraits de poètes (1)

Marie Étienne s’arrête sur des textes récents et brosse les portraits de trois poètes. L’occasion de découvrir des personnalités et des parcours singuliers.

Entre son, langage et peinture

Marie Joqueviel nous livre son premier livre de poète. Elle y révèle un talent qu’on pouvait percevoir dans l’essai qu’elle consacre à l’écrivain haïtien Dany Laferrière.

Un théâtre dont le cœur est la poésie

Les Langagières, rencontres imaginées par Christian Schiaretti et Jean-Pierre Siméon, s’emploient à « offrir au public le plus large la chance d’éprouver le plaisir et la surprise de la langue saisie dans tous ses états ».

La poésie comme arme de guerre

Il y a les poètes qui pleurent sur la mort de la poésie, et ceux qui combattent avec énergie pour la faire mieux connaître et aimer. Jean-Pierre Siméon est de ces derniers.

Résister à tout

Comment relater un fait historique majeur quand on l’a vécu de l’intérieur et qu’on est écrivain ? L’intérêt de la réponse que fournit Jean-Christophe Bailly à cette question tient à son refus d’exhaustivité, de posture héroïque et de maitrise théorique

Portrait de Gustave Roud

Bruno Pellegrino retrace le parcours de Gustave Roud et dresse, à égalité, le portrait de sa sœur, Madeleine, que le poète suisse a photographié toute sa vie.