Maïté Bouyssy

Jours d’ennui

L’écriture de l’histoire semble aujourd’hui devoir s’incarner. Il est très à la mode d’endosser un personnage pour lui « donner vie ». Cette méthode pose problème car elle substitue l’affect à l’archive, la perception au savoir. De colère et d’ennui de Thomas Bouchet incarne parfaitement cette tendance qui pose question.

Histoire et rhétorique

Hayden White a été souvent accusé d’extrémiste du relativisme. Ces douze articles échelonnés sur plus de quarante ans permettent d’aller plus loin et de saisir les subtilités de sa pensée.

Sous le plancher, le village

Lors de la restauration d’un château, on a découvert à l’envers d’un vieux plancher un long texte écrit par un charpentier de la deuxième moitié du XIXe siècle. Jacques-Olivier Boudon interroge la nature de cette archive.

Les marcheurs de la nuit

La hotte sur le dos, la lanterne à la main, le chiffonnier est partout dans la nuit parisienne du XIXe siècle. Un très beau livre signé Antoine Compagnon.