Gabrielle Napoli

Fraternité

Erwan Lahrer, blessé au Baraclan, se place devant la question du partage de l’expérience par la littérature dans Le livre que je ne voulais pas écrire

La nouvelle : genre majeur

Annie Saumont, disparue au début de l’année 2017, a été une traductrice majeure et une grande nouvelliste. Ce Florilège fait (re)découvrir l’étendue d’une œuvre importante.

Sous le soleil de Sardaigne

La lumière parfaite décrit la Sardaigne des années 1980, prise entre modernisation et terrorisme. Marcello Fois y excelle à entremêler des intrigues variées de plus en plus noires.

Déflagration

Captives du désir, brisées par le désamour, voire la haine maternelle, captives du corps et du temps, les héroïnes de Clotilde Escalle rompent pourtant avec la servitude.

Sans alcool

La mort a chevauché hors de Perse, de Péter Hajnóczy, dépeint les souffrances d’un écrivain livré à l’alcool, abandonné à une voix intérieure qui ne laisse jamais aucun repos.

La fin du monde, parodie

Avec La fin du monde n’aurait pas eu lieu, Patrik Ourednik invite le lecteur à une réflexion sur l’histoire et ses discours, tout en tissant une réflexion, doucement ironique, sur la création littéraire.

Abel et Caïn

Légende, de Sylvain Prudhomme, est à la fois hors du temps et pris dans l’enchaînement des événements et des éléments contre lesquels il semble impossible de lutter.