Frédéric Ernest

Le latin rend libre

De la nécessité du grec et du latin, d’Alain Rey et Gilles Sioufi, et Le bon air latin, dirigé par Hubert Aupetit, Adeline Desbois-Ientile et Cécilia Suzzoni, indiquent la puissance émancipatrice de ces apprentissages.

Deux linguistes engagés

Voici deux livres consacrés à la norme en matière linguistique : à l’assujettissement des locuteurs à une langue dominante ; à la part de subjectivité qui leur reste.

La langue n’est pas fasciste

Dans Le pouvoir des mots, dont vient de paraître une version augmentée, Josiane Boutet, pionnière de la sociolinguistique en France, défend « une conception actionnelle du langage envisagé centralement comme une pratique sociale ».

Le testament d’un agnostique

Professeur de philosophie, critique de musique et de théâtre, ancien membre du Parlement britannique, homme de radio et vulgarisateur philosophique, Bryan Magee (né en 1930) résume ici ses vues sur les « questions ultimes ».

Que leurs noms
soient à jamais honorés !

Ce livre, dû à Hélios Azoulay et Pierre-Emmanuel Dauzat, s'accompagne d'un disque présentant quelques œuvres musicales nées dans les camps de la mort. Leurs compositeurs sont, pour la plupart, morts en 1944 ou 1945. Certains avaient une vingtaine d’années.